Actualités

Toute l'actu

Portrait d'aïkidoka : Cenzo

publié le 3 avril 2019, par Élise

Nous continuons notre tour d'horizon des pratiquants du Dojo et nous passons sur le fil des questions Cenzo. Ce jeune budoka a connu toutes les sections puisqu'il a commencé l'aïkido enfant et qu'aujourd'hui, âgé de 16 ans, il suit les cours « adultes ». Présentation de ce jeune aïkidoka consciencieux et discret.aïkido_besançon_ado_cenzo


Salut Cenzo. Peux-tu te présenter ?
Bonjour. Je m'appelle Cenzo. J'ai 16 ans et j'ai commencé l'aikido il y a 7 ans. Je fais partie du Shoshin Dojo à Besançon.

Te souviens-tu de tes débuts en aïkido ? C'était où ? Avec qui ?
J'ai commencé l'aikido à l'âge de 9 ans dans une toute petite salle à Velotte avec d'autres enfants de mon âge. À l'époque, l'enseignante était Aurore accompagnée de Marie et Edmond.

Qu'est-ce qui t'as motivé à commencer l’aïkido ? Avais-tu des craintes ?
Mon père (Laurent) avait commencé l'aïkido un an avant moi. Il s'était inscrit pour essayer et ça lui a plu. J'ai donc moi aussi essayé pour voir si ça me plaisait. Je cherchais un sport de "combat " et je ne savais pas trop où m'orienter. Je me suis donc dis pourquoi pas essayer. Non, je n'avais pas spécialement de craintes quand j'ai commencé parce qu'il y avait beaucoup de personnes qui débutaient comme moi et l'ambiance du club était sympathique.

aïkido_besançon_ado_cenzo_kokyu_nageTu penses que c'est plus facile de débuter l’aïkido enfant que adulte ? Pourquoi ?
Je pense que c'est plus facile de commencer l'aïkido quand on est enfant car à cet âge là, on n'a pas spécialement de défauts. On est encore jeune, souple et on apprend les bases de l'aïkido plus facilement. Ces bases serviront beaucoup pour progresser.

Tu pratiques souvent en compagnie de ton père ? Est-ce un avantage ? Est-ce embêtant ? Quels sont vos liens sur les tatamis ? Tu te venges ?!
Oui, je pratique souvent en compagnie de mon père.  Je pense que c'est un avantage parce que ça permet de resserrer des liens et de pratiquer une activité ensemble. Je ne trouve en aucun cas ce choix embêtant. Les liens sur le tatamis sont très bons. On pratique sans aucun problème ensemble. C'est possible que je me venge parfois.

aïkido_besançon_ado_cenzo_papa

Cenzo et Laurent : l'aïkido une discipline à partager en famille

Au Shoshin Dojo il y a plusieurs enseignants. Est-ce difficile pour un élève ? Est-ce un « bonus » ?
À ce jour, mes enseignants sont : Edmond, Romuald, Alban, Marie et Élise. Je pense que c'est un gros avantage d'avoir plusieurs enseignants car chacun a sa méthode de travail, sa façon de pratiquer. Et le fait d'avoir plusieurs enseignants permet de faire une sorte de mélange et de tirer de chacun des points forts, d'avoir un aikido très ouvert.

Il y a quelques années, tu as quitté le cours « ados » pour suivre le cours « adultes ». Est-ce que ça a été difficile ? Les grands te faisaient-ils « peur » ?
Oui, au début ça a été difficile au niveau des techniques et du rapport de gabarits. Les techniques sont beaucoup plus détaillées avec plus de déplacements mais j'ai très vite aimé et appris plus vite que dans les cours ados. On est plus sérieux et on comprend au fur et mesure le but de l'aïkido — que je ne voyais pas forcément dans les cours ados. Le fait de travailler avec des adultes plus grands que soi permet de trouver une façon de faire la technique sans utiliser de force et c'est le point qui m'a le plus « perturbé ». Mais en aucun cas je n'avais peur ! Je préfère travailler avec des adultes qui ont de l’expérience qu'avec des personnes qui ont le même âge, voire plus petit que moi.

Qu'est ce qui te plaît en aikido ?
Ce qui me plaît dans l'aïkido, c'est le fait d'utiliser le moins de force possible pour mettre à terre son adversaire. Et aussi que ce soit un sport agréable à regarder.

Des techniques préférées ?
Mes techniques préférées sont : Kote gaeshi et les kaiten nage.

aïkido_besançon_ado_kote_gaeshi

Le travail aux armes te plaît-il ? En fait-tu souvent ?
Oui le travail aux armes me plaît beaucoup car ça permet de voir l'aikido sous une autre forme. On ne pratique pas souvent le travail aux armes.

As-tu déjà participé à des stages ? Qu'en penses-tu ?
Oui j'ai déjà participé à des stages — stages de Ligue à Besançon, Lons-le-saunier. Je pense que les stages nous permettent de voir l'aïkido sous un autre angle — voir d'autres techniques, ou les mêmes mais différemment. En faisant beaucoup de stages, on progresse beaucoup plus vite.

Y a-t-il des aikidokas qui t'inspirent ? Un en particulier ? Comment les connais-tu ?
Oui il y a Christian Tissier (8ème Dan) et Bruno Gonzalez (6ème Dan). Je les connais depuis Internet en regardant des vidéos.

Regardes-tu des vidéos d’aïkido sur Internet ? Est-ce motivant ? Qu'en penses-tu ?
Oui je regarde des vidéos d'aïkido sur Internet régulièrement. Je trouve ça plutôt motivant. Ça permet d'essayer de comprendre leurs façons de pratiquer à haut niveau. Leurs gestes, déplacements...

aïkido_besançon_ado_uke

Tu es dans une tranche d'âges où beaucoup de jeunes préfèrent « glander » à la maison…
Alors oui je suis peut être dans une tranche d'âge où des jeunes préfèrent ne pas faire grand chose… Mais je ne pense pas faire partie de ceux là. Je ne peux pas rester toute la journée à la maison à jouer à la console. J'ai besoin de bouger, de sortir, de me dépenser.

Tu souhaites poursuivre la pratique de l’aïkido ? Tu vises une ceinture noire ? Quelles sont tes projets ou tes envies pour la suite ?
Oui je compte bien poursuivre l'aïkido. Oui je vise la ceinture noire mais pour moi la couleur de ceinture n'est au final qu'une couleur rien de plus. Elle définit ton niveau certes mais je ne me mets aucune pression par rapport à ça. Je préfère prendre mon temps et être vraiment prêt pour la ceinture noire plutôt que de me dépêcher à tout prix pour au final ne pas avoir forcément le niveau souhaité. Mes projets pour la suite seraient de compléter l'aïkido avec un sport de combat.

Merci !

aïkido_besançon_ado_cenzo_portrait


Si vous ne les avez pas déjà lus, voici les interviews de Marie (membre de notre équipe enseignante), de Romain (un aïkidoka presque plus débutant) et d'Ésaïe (qui du haut de ses 10 ans cumule déjà plusieurs années de pratique). Bonne lecture.

 

Toute l'actu